KAWASAKI VOUS PRENDRAIT PAS UN PEU POUR DES BOFS ?

Publié le par Raving Squirrel

 

Toujours sur le terrain, RAVING SQUIRREL a découvert quelques choses de choquant, que dis-je de profondément dérangeant, au cours du feuilletage du dernier numéro de Tecknikart (magazine fort sympathique je vous conseil fortement).

 

 

Un article en 3 parties (car ça fait nettement plus sérieux quand ça semble organisé): La pièce à conviction, le lieu du crime -page19- et le mobile ! 

 

http://www.technikart.com/images/stories/technikart-142.jpg

 

 

La pièce à conviction 

 

Tecknikart, sous-titré «News, Culture & Société» est un mensuel de critique culturelle . 

 

Tecknikart se vend plus ou moins comme «Le magazine qui vous rend moins con et qui vous apporte un regard critique et frais» .  Il vous promet de vous guider vers le bon goût et d’éviter l’attrait des critiques faciles et des stéréotypes . Pour preuve, ce spot ravageur créé par un certain F. Beigbeder, nommé sobrement «conne» en 1999 (juste avant qu’il ne donne sa démission/qu’il se fasse licencier de l’Agence Young&Rubicam pour la publication de 99frs) .

 

 

 

 


Concrètement, le magazine fait l’apologie du bon goût mais se laisse souvent submerger par son égo et par un certain culte du pédantisme (le brève et les interviews en suintent de partout). Comble du comble, il s'enlise souvent/parfois/quelques fois dans des critiques artificielles et stéréotypées à force de vouloir toujours délivrer un point de vue plus vrai/frais à contre-courant des autres.

Mais quelques fois/parfois/souvent, ils font de très bon dossiers, très pertinents, bien traités et écris ...et ça c’est chouette !

 

 

Le lieu du crime - LA PAGE 19 

 

 

A la page 19, vous pourrez découvrir cette publicité (attention le choc oculaire peut être puissant) : 

KAWASAKI essaie de mettre en avant son modèle Z750 avec l’accroche anachronique et diaboliquement originale «ZE BEST» (en effet elle a été à la mode durant les années 80’s et 90’s mais n’a pas survécu au nouveau millénaire). 

 photo

 

MAIS QU’EST CE QUI DEVRAIT ME CHOQUER ?

Regardez bien l’illustration, elle n’a aucun rapport, aucune cohérence avec le produit, l’image de marque ou la campagne de comm du moment .
Certes on pourrait dire qu’elle est en accord avec le «ZE BEST», puisque les illustrations en image de synthèse moches faisaient fureur durant la fin du siècle dernier.

 

Mais pourquoi ? Mais par qui ? Mais où est passé le bon goût ? La réponse dans le prochain paragraphe ...

 

 

LE MOBILE DU CRIME

Tout d’abord , il faut comprendre qu’il s’agit d’une publicité à vocation CONATIVE, c’est-à-dire qui a pour but de donner envie au consommateur de passer à l’acte . Pour preuve, la montagne d’information technique qui cannibalise le bas de la page ainsi que la vignette verte «183euros par mois pendant 36 mois».  La publicité incite les initiés de la moto (qui ont sûrement déjà entendu parler du produit) à se laisser tenter la part l’achat de ce bolide en profitant d’un taux préférentiel.

Il ne s’agit donc pas d’une publicité cognitive, qui aurait comme objectif de faire connaître le produit . Et c’est en cela que réside toute la différence . 

 

Les campagnes COGNITIVE sont souvent extra-soignées et épurées. Elles sont gérées par la marque elle-même car c’est toute l’image du produit qui est en jeu. 

 

Or pour un petite campagne de promotion ponctuelle, on ne va pas forcément lancer la grosse machine marketing. En plus, la marque se doit de communiquer vite, elle se passe donc parfois des outils nécessaires à la bonne préparation d’une campagne (et qui en font un procédé si long...et efficace). On se contentera d’éditer un contenu sensé pousser à l’achat, de contacter un graphiste et paf.

 

Ainsi le département de Marketing Promotionnel de KAWASAKI France n’a pris la peine de faire appel à son département communication et a préféré agir rapidement en sous-traitant la création graphique de cette publicité auprès d’une agence spécialisé «MEDIA PRISM GROUP»; qui a, à son tour, embauché Bernard Bittler (oui oui RAVING SQUIRREL va très loin dans l’investigation) qui a probablement recyclé une de ses créations 3D assez datée (enfin on espère pour lui sinon il est vraiment peu doué ...d’ailleurs si vous avez 10minutes à perdre, je vous conseille d’aller vagabonder sur son site, il a des illustrations vraiment très douteuses ...même si certains dessins ont une vraie identité graphique).

 

Et voilà le mystère des publicités moches et incohérentes élucidé! 

 

Commenter cet article