HEAVY RAIN AU GRAND JOURNAL

Publié le par Raving Squirrel

Image-64.png

Décidément c'est très geek aujourd'hui ! Ce soir, le créateur du jeu "HEAVY RAIN" David Cage et la fort esthétique Jacqui Ainsley (qui joue le rôle de Madison Page) seront les invités du meilleur talk show du paf : le "Grand Journal" (c'est Mouloud qui va être content). La télévision a pris la mauvaise habitude de parler de jeu vidéo surtout pour le critiquer ou le traiter comme un fait épidémique (comme Télématin qui nous explique si bien  les dangers du Meuporgeu) ou encore notre chère Ministre Nadine Morano qui critique savoureusement les jeux violents et prévoit de présenter une loi spécifique prochainement alors qu'après l'interview elle pose fièrement en photo avec ces enfants mineurs jouant à GTA  - jeu interdit aux moins de 18ans ! Cohérence quand tu nous tiens), ça fera plaisir de voir pour une fois un média télévisé s'intéressait positivement à ce loisir numérique.

 

 

" Le jeu vidéo est traité comme un média pour enfant alors que la moyenne âge des joueurs varient entre 35 et 40 ans suivant les pays !"

 

 

 

Qu'est ce que c'est que ça : Heavy Rain ? Et qu'est ce que ça vient faire chez Denisot ?

 
C'est tout simplement l'un des projets français de jeu vidéo les plus ambitieux de ces dernières années . C'est un jeu où "toutes" vos actions comptent et ont des répercussions sur l'histoire, un jeu basé sur l'investissement émotionnel, un jeu où il n'y a pas de gameover (si votre personnage meurt, l'histoire continue). Derrière il y a un vrai travail d'acteur et de mise en scène, les interprètes des personnes à l'écran sont de vrais acteurs qui furent motion-capturé pour l'occasion (on habille les acteurs de pyjama à boule pour capturer leur mouvement en 3D, comme dans Avatar ou l'Etrange Noël de Monsieur Strooge). Au final, on parle de ça parce que c'est un blockbuster français qui se vend à l'international, au même titre que le prochain Besson Adèle Blanc-Sec ...  

 

 

L'accroche du jeu est: Jusqu'où iriez vous par amour ?

Une question que l'on ne se pose pas vraiment quand on joue à un autre jeu .

Le but du jeu est de vous impliquer dans le destin des 4 personnes principaux qui ont des problèmes personnelles surpassant les soucis de n'importe quel autochtone de "Plus belle la vie" : un agent du FBI addict à la triptocaïne, un gros détective privé asthmatique et un père dont l'enfant est la dernière victime de l'Origami killer et pour finir une journaliste sexy victime de terreur nocturne qui fait très bien les strip-teases !)

Tous vont partir à la recherche du tueur à l'Origami, le joueur va devoir tout faire pour sauver Shaun (l'enfant disparu) et débusquer ce vilain tueur !

  

Très inspiré de l'univers cinématographique. Le scénario suinte les films de David Fincher "Fight Club" mais surtout "Seven", on y verra aussi des références à Saw, Usual Suspect et plus étonnant à du Kubrick avec deux scènes hommages qui reprennent respectivement la scène du barman dans the Shining et la fin de 2001 l'Odysée de l'Espace ! 

Même si au premier abord, on peut penser que l'histoire ne prend pas de risque et nous recycle un pot-pourri de ce que le thriller a pondu de mieux ces 20 dernières années, c'est très efficace et le rythme est parfait. On rentre paisiblement dans le jeu, on apprend à connaître les persos et puis le scénario s'enclenche, les retournements de situation se suivent crescendo (un peu comme un épisode de Derrick si tu es octogénaire) . Néanmoins à la fin, le jeu se permet une audace scénaristique vraiment raffraîchissante (ou alors c'est que je suis naïf).

 

 

      L'avant-première parisienne avec notamment Mathieu Kazovitz (la haine) et Terry Guillam (Monthy Python, Brazil, l'armée des 12singes) en guest

 

 

 

Est ce que ça marche ? 

Oui , ça marche ! voilà ....En fait, l'histoire avance par scènette (il y en a une 60ène au total), alors on ne va pas se le cacher : il y en a certaines qui n'auront quasiment aucune influence sur l'histoire mais qui sont là "cadrer" l'histoire, introduire un élément, passer un moment avec le personnage. Le plus intéressant c'est qu'il n'y a pas de distinction entre les actions qui font avancé l'histoire et les actions anodines, contrairement aux autres jeux qui le montrent explicitement. Et c'est une idée tout bonnement génial, le brossage de dent demande une action tout aussi bien que de fermer la porte qui laissera des empreintes ou faire un calin à son fils. 

Ce jeu est une fuite vers l'avant, l'histoire avance peu importe ce qui se passe, à chaque noeud dramatique de l'intrigue, quand on doit faire un choix explicite, on hésite, on se demande quoi choisir, il n'y a pas de gameover ou de bonne réponse, juste des conséquences différentes et c'est là qu'est toute l'ingéniosité du titre. On s'accapare vraiment l'histoire et même si la trame sera toujours la même. 
Par contre soyons honnête, j'ai vraiment grave kiffé, j'ai été pris par l'histoire et j'ai buggé pendant de longue minute en me demandant quel choix faire mais je n'ai pas été non plus jusqu'à m'arrêter de dormir pour autant ou jusqu'à verser une larme ). 

Au final,il y a une vingtaine de fin possible et une centaine de variante  ! 



Blah blah Des chiffres blah blah


Un jeu qui a pris 4 ans à se faire, à demander 1 ans de motion-capture, 2000 pages de scénario, 60 vrais acteurs français et anglais .

Sony a pris un énorme risque en confiant un budget de 18 millions d'euros à Quantic Dream. C'est totalement à contre-courant d'une industrie qui tend à minimiser les risques avec des titres blockbusteresques qualibrés pour le succès ...

http://blogs.lesoir.be/moi_jeux/wp-content/blogs.dir/36/files/content-images/heavy-rain-1.jpg

 

Honnêtement c'est probablement mon jeu préféré de ce début d'année (et pourtant j'ai écumé Mass Effect 2, Flower et God of War3), mais il faut avouer que je suis légérement partial: j'avais un gros passif avec David Cage. 

Tout petit à 10 ans, il est venu dans ma chambre j'ai été flappé par son premier jeu "Nomad Soul", véritable chef d'oeuvre vidéoludique! En plus c'est grâce à ce jeu que j'ai découvert un certain David Bowie, il y joue un leader révolutionnaire et a écrit un album entier "omikron" spécialement pour le jeu !


 

Commenter cet article