ENTRE SHINING ET TWIN PEAKS -LA CRITIQUE- ALAN WAKE

Publié le par Raving Squirrel

A l'occasion de la sortie mondiale vendredi prochain d'ALAN WAKE, le dernier jeu du studio finlandais Remedy (géniteur du gargantuesque Max Payne), RAVING SQUIRREL se penche sur l'exclusivité Xbox360 la plus attendue de ce printemps.

 Avec une mise en scène totalement maîtrisée, un scénario mijoté aux petits oignons et une réalisation de haute volée, ALAN WAKE promet d'être l'expérience narrative linéaire* la plus aboutie à ce jour dans un jeu vidéo. 6 ans ont été nécessaire aux développeurs pour concrétiser leur ambition.

*Mais contrairement au très réussi HEAVY RAIN (du studio français QUANTIC DREAM), le titre de Remedy ne cherche pas à révolutionner la narration et les mécanismes du jeu vidéo. Là où Heavy Rain proposait à chacun de vivre et de s'approprier son histoire en effectuant des choix et en ayant une influence sur le déroulement de la trame, ALAN WAKE ne propose qu'une histoire linéaire dont vous n'êtes pas le héros mais le spectateur.

 

 

 

 

 

 

C'est la qualité de l'écriture et de la maestria mise en scène qui élève le jeu à un autre niveau :

"Dès le début, on ne sait trop ce qui relève du cauchemar ou de la réalité pour l'écrivain Alan Wake, fraîchement débarqué à Bright Falls pour des vacances en compagnie de sa femme, Alice. Fatigué, torturé par son incapacité à pondre une seule ligne depuis son dernier best-seller, Alan semble perdre les pédales, et nous avec. " Introduction de l'histoire par Gameblog

 

UN JEU DOPÉ AU RÉFÉRENCE

ALAN étant un écrivain, les cauchemars qu'il traversera seront nourris de ses névroses mais surtout de ses références. Ainsi le titre s'amuse à nous glisser des hommages aux plus grands noms de la littérature fantastique et horrifique (de Lovecraft à King), aux trillers cinématographiques, ainsi qu'aux jeux survivals horror .

 

L'ambiance cinématographique du titre est à mi-chemin entre Shining (de Kubrick) et Twin Peaks (de David Lynch) -admirez cette magnifique illustration sur fond d'un tapis d'une chimérique beauté-

shiningalanwaketwinpeaks.JPG

 

Je vous conseil de regarder la review (ça veut dire le test pour les américains) de l'excellent site Gametrailers.com (au passage même si ça n'a pas grand chose à voir, le célèbre analyste américain Micheal Pachter a sa propre émission sur ce même site. Elle est astucieusement nommé "Pach Attack" et c'est super bien ...alors allez y jeter un coup d'oeil!)

 

 

 

ET SINON CA SE JOUE COMMENT CE BIDULE ? 

A la manette.

Les mécaniques de jeu sont assez simple et ne se renouvelle pas trop (grosso modo, vous ferez presque la même chose tout au long de l'aventure), mais heureusement (et encore une fois je radote) la mise en scène éclipse immédiatement ce défaut.

Votre personnage utilisera la lampe torche pour paralyser les ennemies avant de les achever avec une arme à feu, néanmoins le jeu n'est pas facile et tout comme Alan, vous vous sentez très vulnérable . En effet, ce n'est pas un surhomme, fuir ne sert à rien, au bout de 100 mètres, il est essoufflé et respire tel un veau asthmatique, Alan ralentira et finira par se faire rattraper par ses poursuivants.

ET C'EST CHOLI ?

OUi.

Mais on sent parfois les longues années de développement qui pèsent légèrement sur certains détails, comme les expressions faciales (On est loin d'un Uncharted 2 ou d'un Heavy Rain). A noter que le jeu est plus beau lors des phases de jeu que durant des cinématiques, un comble. Par contre, la direction artistique, la fluidité , la profondeur de champ et la richesse des environnements en font définitivement l'un des plus beaux jeux de la Xbox 360. 

 

L'EDITION COLLECTOR (QUI POUR UNE FOIS N'EST PAS UNE ARNAQUE) 

Les jeux coûtent cher, très cher, environ 70€. Les éditions "collector" coûtent souvent encore plus cher, vraiment plus cher (comme celle de God of War 3, dont la "PENDORA BOX" dépassé les 150€).

Le concept de "collector" est la solution trouvée par les éditeurs pour maximiser les profits. En effet, comme au cinéma, les bénéfices d'un jeu se font lors des premières semaines, ensuite il passe sur le marché de l'occasion . Les éditeurs n'ayant pas de service de location de jeu vidéo pouvant leur rapporter de l'argent, les principaux bénéfices proviennent du pourcentage minoritaire d'acheteurs compulsifs qui payeront le prix fort pour y jouer dès sa sortie. Le "Collector" permet d'augmenter artificiellement le prix/les bénéfices en ajouter une plus value matériel ou non (il peut s'agir de contenu téléchargeable). 

Néanmoins ce business modèle est entrain d'évoluer avec l'arrivée des jeux à la demande/en téléchargement permettant d'amortir les coups de développement  (toutes les consoles étant maintenant équipées d'un service d'achat dématérialisé de jeux).

 

Bref, revenons à ALAN WAKE

Ici le jeu normal coûte 65€, l'édition "collector" 70€. Et pour une fois, on en a pour notre argent (enfin on ne se fait pas enpapaouter)! Attention le jeu coûtera 70 € en version normale dans les supermarché, ne vous faîtes pas pîner !  

(En plus, si le jeu ne vous chafouine pas, vous avez de grand chance de pouvoir revendre l'Edition Collector plus cher que son prix sur Ebay)

 

 

AUTOPSIE 

Il s'agit d'un coffret plein de bon goût puisqu'il est très sobre et ressemble à un livre. D'ailleurs il s'adaptera très bien à votre bibliothéque  

IMG_1852.JPG

 

 

Dans ce faux livre vous trouverez: 

- Un DVD bonus - MAKING OF 

- Le livre  "les dossiers d'ALAN WAKE" (c'est de là que vient la grosse surprise ! Le livre (qui sera apparemment vendu dans le commerce) est plutôt réussi. Fausse préface d'un faux critique littéraire , le livre se compose de note, d'extrait de journaux intime, de coupure de presse. Ce livre rend vraiment hommage au travail effectué sur le background. Soyons honnête, il s'agit d'un ouvrage promotionnel particulièrement léché , il ne faut pas en attendre plus. Certes ça ressemble grandement à du Bram Stoker du pauvre, Alan Wake écrit avec le talent d'une pine d'huitre (et pourtant c'est un écrivain et il fait si bien la voix off...ah oui j'ai oublié de vous dire les voix françaises sont de très bonne qualité ...enfin la plupart), bref ce n'est pas un chef-oeuvre, mais diantre c'est prenant et ça permet de continuer l'aventure (ou de la revivre a travers des points de vue différent)! Si vous avez le courage de passer au delà du style plutôt maladroit (à peu près du niveau de ce blog) et que vous avez fini ou bien avancé dans le jeu, vous passerez une heure agréable à le feuilleté . 

- Le boîtier du jeu (qui est sobre et jolie) - comprenant le jeu (c'est un bon point) et la bande original du jeu (de fort bonne qualité notamment grâce à la participation de Patri Alanko, chef d'orchestre à la nationalité flou (après 10minutes de recherche sur des sites en suèdois, finlandais et russes j'ai abdiqué).)

IMG_1854.JPG

 

 

VERDICT - UN TRILLER DE FORT BONNE QUALITÉ

      ALAN WAKE est le Silent Hill 2 de 2010 . Il y a beaucoup de similitude entre les deux titres (Alan y fait plus au moins référence explicitement). Sortie en 2001, le jeu de Masashi Tsuboyama offrait une expérience à part, puisque Silent Hill proposait de traverser les tourments d'un individu "lambda" (spoiler alert) rongé par la culpabilité de l'euthanasie de sa femme (qui était accessoirement en phase terminale).

 

A.Wake "S. King a écrit que les cauchemars ne relèvent pas de la logique, les expliquer n'aurait aucun intérêt , ce serait contraire à la poésie de la peur (...) ce sont les mystères sans réponses qui nous marquent le plus"

 

 

 

NOTATION PONEY

 un très beau score , 8 poneys surperposés de gauche à droite*

*la notation Poney est l'une des plus exigeante et reconnue par delà les terres Arocanie et de Patagonie

Image-79.png


Commenter cet article